Retours en Images

 

 

 

L’automne 2018 s’ouvre avec un nouveau projet de la Fondation Égalité des chances, un partenariat avec l’Opéra Comique.

La Fondation soutient une formation lyrique et pédagogique, au sein de l’Opéra Comique, pour les professeurs de collège et de lycée. Des enseignants venus de la France entière, toutes disciplines confondues, devront, au terme de leur formation, créer des choeurs au sein de leurs établissements.

La mission de la Fondation est d’encourager ces hommes et ces femmes qui ont le goût et l’envie de prendre en charge un choeur dans leurs établissements respectifs.

L’intérêt pédagogique du chant choral à l’école a été prouvé par de nombreuses études. Il touche la sensibilité de chacun, tout en permettant, sous forme de jeu, de développer différentes compétences comme la mémoire, le contrôle de soi ou la coordination. Source d’équilibre de l’esprit et du corps, le choeur exprime une discipline collective faite du respect de chacun pour l’effort commun.

La directrice de la Maîtrise Populaire de l’Opéra Comique, Sarah Koné, chapeaute le nouveau partenariat. Sarah Koné dirige depuis 2008 des « Classes chantantes », une formation d’excellence, consacrée aux arts de la scène lyrique et ouverte à tous les enfants, sans pré-requis ni frais de scolarité.

Plus d’information sur la Maîtrise Populaire ci-dessous :

https://www.opera-comique.com/fr/maitrise-populaire-l-opera-comique-0

La formation des professeurs a débuté ce jeudi 26 septembre.

 

 

LA FONDATION EGALITE DES CHANCES

La Fondation Egalité des Chances est née de la volonté d’entreprises convaincues de la nécessité d’éclairer les futurs jeunes actifs sur la diversité de leurs besoins, d’agir pour soutenir et accompagner certains profils.

C’est dans un esprit de partenariat public-privé que ces acteurs se sont rapprochés de l’Education Nationale pour se mettre au service des élèves, améliorer leur insertion  et encourager leur participation au progrès social.

En favorisant des expérimentations, notamment dans les internats d’excellence, les entreprises ajoutent à l’efficacité des établissements et offrent un soutien indispensable à l’ouverture des élèves au monde contemporain.

Avec la volonté déclarée de porter leur responsabilité sociale et sociétale, elles ouvrent leurs portes et leurs réseaux à ces élèves détenteurs de notre avenir commun.

Par la multiplication et la diversité des échanges la Fondation se donne pour principales missions de :

  • Lutter contre le décrochage scolaire
  • Constituer des réseaux professionnels
  • Faciliter l’innovation pédagogique
  • Lutter contre l’éloignement et l’isolement
  • Contribuer à la restauration du tissu social

 

 

MAITRISE POPULAIRE DE L’OPERA COMIQUE

Créée par Sarah Koné, sa Directrice artistique, la première Maîtrise Populaire de France, partenaire du Ministère de l’Education Nationale et du Ministère de la culture, voit le jour en septembre 2016, grâce au soutien apporté par le Théâtre national de l’Opéra Comique. Faisant des arts de la scène un levier d’intégration sociale, cette formation pluridisciplinaire (chant, formation musicale, théâtre, danse et claquettes) s’inscrit au cœur du parcours de l’élève, du CM1 à l’Université.

Né d’une réflexion sur l’innovation pédagogique et les méthodes actives d’apprentissage, ce cursus à horaires aménagés atteste de l’efficacité du modèle comme outil de mixité culturelle et sociale, de lutte contre le décrochage scolaire et de vecteur d’affirmation de soi, par l’exigence artistique.

La Maîtrise Populaire a été sollicitée, dans le cadre du Plan Chorale, pour diffuser ses méthodes pédagogiques et le répertoire vocal polyphonique comme opérateur de la formation continue.

 

Elle a participé à la formation de 150 professeurs de musique du second degrés en 2018-2019, dans le cadre du plan chorale mis en place par le Ministre de l’Education Nationale.

Le partenariat engagé avec la Fondation Egalité des chances a pour objectif de former des professeurs non-musiciens, pour permettre la formation de chœurs dans chaque établissement. Trois internats se sont portés volontaires: Sourdun, Laval et Douai.

 

 

Contenu de la formation :

Décomplexer, décloisonner, ouvrir sur d’autres horizons : les vertus des arts de la scène ne sont plus à célébrer. S’ajoutent le pouvoir de la voix, sa puissance évocatrice, toutes les dimensions du bien-être qu’elle permet de partager.

Cette formation combine des apports de connaissances et des repères conceptuels avec le répertoire et la méthodologie de la Maîtrise Populaire de l’Opéra Comique.

Programme :

Modules de formation (thème : Les enfants du Levant, Isabelle Aboulker):

Chant Choral : Découverte du répertoire de l’Opéra Comique, et apprentissage de la polyphonie.

Technique Vocale : En complément de la formation en chant choral, la technique vocale accompagne la progression et donne des clefs d’appréhension technique.

Atelier d’expression scénique: Improvisation théâtrale, exercice de mise en jeu méthode pratiques d’appréhension de la scène. L’Atelier scénique donne aux stagiaires des éléments essentiels à la mise en mouvement de leur chœur.

Danse : Initiation à la danse contemporaine et à la mise en mouvement d’un groupe.

Direction de choeur : Expérimentation de direction sur un chœur constitué travail avec un ensemble de maîtrisiens.

1ère session : 26, 27, 28 septembre 2018

2ème session : 13, 14, 15 mars 2019

 

Sans titre

Sans titre2

 

 

PLANNING DE FORMATION

PLAN1

 

PLAN 2

 

 

DE LA TRANSMISSION…

9 professeurs issus de 4 internats (Douai, Laval, Sourdun et Montpellier) ont suivi la première session.

En raison d’un problème médical le binôme des professeurs de l’internat de Montpellier a abandonné la formation et n’a pas participé à la deuxième session.

La majeure partie des professeurs-stagiaires n’avait pas de connaissances en musique. Une phase d’observation a été nécessaire, dans un premier temps, pour se familiariser avec les bases et les enjeux de la constitution d’un chœur de jeunes.

Deux axes ont été travaillés lors de la première session.

– Intégrer et privilégier une pédagogie qui valorise l’autonomie, la responsabilité et le travail de groupe. Le travail de la Maîtrise Populaire s’appuie en grande partie sur les liens des membres de la troupe entre eux. Le projet artistique repose avant tout sur un fonctionnement solide et structurant du groupe. Cela nécessite la création d’un lien social particulier, d’une nouvelle façon d’être ensemble nécessaire à la coexistence d’une troupe hétéroclite. En effet, de chacun dépend la réussite de tous. Le projet fait autant appel au talent artistique des jeunes qu’à leurs valeurs sociales et civiques

– Privilégier le décloisonnement, la formation se distingue par son contenu pédagogique pluri-disciplinaire, constitué de cours de chant choral, de technique vocale, de danse et de formation scénique. Cette formation pluridisciplinaire, s’appuie notamment sur la méthode d’enseignement Dalcroze qui fait le lien entre la danse, le théâtre et le chant, pour un accès facilité à la pratique musicale.

De retour dans leur établissement, les professeurs-stagiaires n’ont pas tous avancé au même rythme entre les deux sessions. Début janvier, un point d’étape a été fait et a permis de pointer les freins et difficultés rencontrées.

La deuxième session a été construite à partir de ces retours d’expérience. L’accent a été mis sur la mise en situation. Les phases d’observation de la première session ont été remplacées par des ateliers de mise en pratique avec des Maitrisiens.

Lors de la deuxième session, les professeurs-stagiaires ont pu aborder la question de la mise en espace, et de la restitution du travail accompli avec leurs élèves. Grâce aux ateliers scéniques, ils ont eu accès à un grand nombre d’outils, d’exercices, permettant aux jeunes d’appréhender l’espace scénique et de l’apprivoiser.

 

Sans titre3

 

Sans titre4

 

Sans titre5

 

 

…A LA RESTITUTION

La pédagogie si particulière enseignée à la maitrise a été source de remise en question sur leurs pratiques pour un certain nombre de professeurs-stagiaires.

Cette formation est venue nourrir et influencer leur méthode de conduite d’un projet chorale sur le long terme et leur a donné des clés pour préparer un travail de restitution dans leurs établissements respectifs.

L’Opéra Comique et la Fondation Egalité des chances ont souhaité valoriser les fruits de ce projet, et l’engagement de chacun. Il a été décidé de valoriser le travail accompli en organisant un temps fort à l’Opéra Comique avec les professeurs stagiaires, leurs élèves et les partenaires du projet afin de rendre compte de l’impact de cette formation dans leurs pratiques quotidiennes.

Ce temps fort s’est déroulé mardi 14 mai, au foyer de l’Opéra Comique.

Déroulé:

Accueils des invités, prises de paroles d’Olivier Mantei, Directeur de l’Opéra Comique et Carole Diamant, Déléguée Générale de la Fondation Egalité des Chances

Diffusion du message vidéo du Ministre, Jean-Michel Blanquer

Programme : Extraits des enfants du Levant, d’Isabelle Aboulker

Intervention de l’Internat de Douai

Intervention des internats de Sourdun et Laval accompagnés par la Maitrise Populaire

Chaque internat a travaillé la pluridisciplinarité : le chant et la danse pour l’internat de Douai, le chant chorale et la pratique instrumentale pour Laval et Sourdun.

Le concert a été suivi d’un temps d’échanges entre les jeunes maitrisiens et les élèves des internats. Le rencontre s’est clôturée avec une visite de l’Opéra Comique pour les élèves des internats et leurs professeurs.

 

Sans titre6

 

Sans titre7

 

Sans titre8

 

 

Présentation des intervenants

 

Sans titre9

Sarah Koné : directrice artistique, metteur en scène et chanteuse née à Annecy en 1985.

Formée à la Maîtrise de l’Opéra de Lyon sous la direction de Claire Gibault avant d’être élève de Frédéric Meyer de Stadelhofen au conservatoire de Lausanne, Sarah Koné a également étudié au Conservatoire Supérieur de Paris, et intégré dès 2003 la classe de chant de Fusako Kondo (elle en sort avec un 1er prix à l’unanimité). En 2009, elle intègre la classe de direction d’orchestre de Pierre-Michel Durant (dont elle sort primée en 2012). Avec l’orchestre de Paris, elle chante sous la direction de grands chefs (Christoph Echenbach, Jean-Claude Cassadessus) et sous le conseil de Geoffroy Jourdain.

 

 

 

DOROTHEE

Dorothee VOISINE : Technique vocale. Chanteuse ayant remporté le premier prix du concours Léopold Bellan, elle obtient son Diplôme d’Etudes Musicales au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, et est actuellement au Pôle d’Enseignement Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt.

 

 

 

CLARA

Clara BRENIER : direction de choeur Titulaire d’un Diplôme d’Etudes Musicales en direction de chœur, ainsi qu’en piano, elle a également été admise au Pôle Supérieur d’Aubervilliers en 2015.

 

 

 

CHRISTINE

Christine BONNETON : Danse. Diplômée d’Etat de Danse Contemporaine, elle suit une formation d’un solide parcours en conservatoires, dans le domaine de l’art dramatique, et du piano. Elle a notamment dansé à New York chez Merce Cunningham et au Broadway Center.